Casque de sécurité ventilé V-Gard 500 certifié CSA & ANSI type 1 & classe C avec coiffe à 4 points d’attache. Vendu à l’unité

$20.95

Merci de faire votre choix parmi les options suivantes :

Casque de sécurité ventilé V-Gard 500MD par MSAMC muni d’une coiffe à quatre (4) points d’attache. La coiffe s’ajuste en plusieurs points pour régler la taille (dessous le bandeau), la hauteur (points d’attache de l’arrière) et la tension (serre-nuque à rochet). Ce casque est certifié CSA Z94.1-15, type 1, classe C. Vendu à l’unité, 20 unités par caisse.9

Code du fabricant MSAMC : 10034018 (blanc)

Ce casque de protection est offert en plusieurs couleurs : celles en stock sont le blanc, le jaune et le bleu. Prenez note que certaines couleurs ne sont offertes que sur commande spéciale. Le délai de livraison est de 3 à 4 semaines. Veuillez sélectionner votre couleur dans la case ci-haut.

Ce casque de sécurité pour les travailleurs de la construction possède une coquille en polyéthylène de haute densité (PEHD) dont le dessous de la palette a été traité au GlaregardMD pour diminuer les risques d’éblouissement. Ce casque de sécurité (ou casque de construction ou casque de protection) est certifié type 1 et classe C selon la norme CSA Z94.1-15, ce qui signifie qu’il s’agit d’un casque de sécurité légal au Canada offrant une protection physique du dessus de la tête sans aucune protection électrique. Ce modèle de casque offre l’avantage de pouvoir être porté de façon régulière, soit la palette à l’avant, mais aussi avec la palette en orientation inverse. Le mode arrière permet de voir en hauteur au besoin ; il permet aussi le port d’une visière si nécessaire. Ce casque de construction est muni d’une gouttière tout le tour de la tête pour les jours de pluie. Ce casque de construction est également certifié ANSI/IESA Z89.1 2014. Le système d’ajustement à rochet s’ajuste d’un diamètre de 6 ½ pouces à 8 pouces ce qui assure que le casque demeure en position sécuritaire et confortable.

Matériaux :
La coquille est faite de polyéthylène haute densité (PEHD), un matériau largement utilisé dans l’industrie pour sa résistance physique. Le PEHD est résistant à un grand éventail de produits chimiques, dont la plupart des acides, bases, sels, alcools, lubrifiants et huiles, ainsi qu’à l’essence et au kérosène. Le PEHD n’est pas résistant à certains carburants (diesel, hydrazine, carburant pour avions, pétrole, propane), à certains solvants (acétone, benzène, toluène, naphta, diluants à peinture, varsol), aux phénols, aux éthers, à l’ozone, à certains acides concentrés (acide nitrique, acide hydrochlorique, acide phosphorique) et à certaines bases fortes concentrées (hydroxyde de sodium, hydroxyde de lithium). Si le casque doit résister à un contact direct avec des produits chimiques, il est recommandé d’effectuer un test de contact avec les produits chimiques en question afin de s’assurer que les matériaux du casque ne seront pas affaiblis. Le polyéthylène résiste à des températures allant jusqu’à 105 °C et se fragilise à des températures aussi basses que -50 °C. Il est cependant connu pour sa faible résistance aux agents oxydants.

La structure de la coiffe (ou suspension ou harnais de tête) et les attaches sont en polypropylène tandis que les sangles sont en polyester.

Certification :
Ce casque de protection est certifié de type 1, il assure donc une protection contre les impacts sur le haut de la tête. Il est aussi certifié de classe C puisqu’il n’offre aucune protection contre les décharges d’électricité en raison des fentes perforées dans la coquille pour une meilleure ventilation. Il faut cependant prendre en compte que les coquilles en PEHD (polyéthylène de haute densité) offrent d’emblée une protection électrique, puisque ce matériau possède des caractéristiques diélectriques. Des tests effectués dans les laboratoires de l’Association canadienne de normalisation (anglais : CSA pour Canadian Standards Association) permettent de mesurer la rigidité diélectrique (la conductivité ou résistivité électrique).

Ce modèle de casque de protection a réussi les tests en laboratoires afin d’en déterminer son homologation selon la norme CSA Z94.1-15. Il mérite donc le logo CSA et des mentions type 1 et classe C.

Classe C :
La classe C est attribuée au casque de sécurité qui n’accorde pas de protection électrique. La coquille en PEHD est d’emblée un matériau diélectrique. Cependant, si des trous sont percés dans la coquille pour de la ventilation ou des accessoires, la propriété diélectrique se perd. Les casques de sécurité de classe C sont souvent utilisés pour les travaux routiers.

Accessoires :
Il est possible d’ajouter des accessoires sur ce casque de chantier tels que des coquilles de protection contre le bruit (OPH10E), une visière pour la protection du visage (YPH24, porte visière ; YVP96, visière), une mentonnière (TA80CS) ainsi que des bandeaux anti-transpiration ou encore des doublures pour une protection du froid.

Des bandes rétro-réfléchissantes sont aussi offertes si un travailleur désire en avoir sur la partie inférieure du casque, cependant, les bandes utilisées doivent être approuvées par le fabricant dudit casque de sécurité. L’application de décalques ou d’étiquettes autocollantes n’est pas recommandée, car cela ne permet pas une bonne inspection.

Entretien :
Il est recommandé dans la norme CSA Z94.1-15 de vérifier et de nettoyer son casque de sécurité ainsi que sa coiffe quotidiennement. Il est recommandé de nettoyer le casque et la coiffe avec de l’eau tiède et un savon doux (savon vaisselle).

Durée de vie :
En ce qui concerne le casque lui-même, la norme CSA recommande une inspection journalière effectuée par le travailleur. Celui-ci devrait examiner soigneusement son casque afin d’y déceler toute trace de craquelure, de fissure ou encore de décoloration. C’est pour cette raison que les casques ne devraient pas être remplis d’autocollants comme on le voit trop souvent. Le casque ne devrait pas perdre son lustre, en effet l’apparence du casque doit être uniforme. C’est pour cette raison qu’il ne faut pas utiliser de solution trop agressive pour le nettoyer. Il est recommandé de remplacer tout casque de sécurité qui a subi un choc sévère. Selon le fabricant, la durée de vie maximale de la coquille ne devrait pas dépasser 5 ans.

La coiffe devrait être inspectée et lavée quotidiennement afin d’y retirer le sébum, les cheveux, la transpiration. Le fabricant recommande de remplacer la coiffe annuellement. Ne soyez pas surpris que le prix d’une coiffe de remplacement soit pratiquement presque équivalent à celui d’un nouveau casque. Pour terminer, il n’est pas recommandé de se servir de l’intérieur de son casque comme moyen pour transporter des outils ou d’autres bidules.

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis
Casque de sécurité ventilé V-Gard 500 certifié CSA & ANSI type 1 & classe C avec coiffe à 4 points d’attache. Vendu à l’unité

Casque de sécurité ventilé V-Gard 500 certifié CSA & ANSI type 1 & classe C avec coiffe à 4 points d’attache. Vendu à l’unité

Accessoires

30 autres produits dans la même catégorie :